Le marketing au cœur de la protection de la marque digitale



De même que l’informatique n’est plus, depuis longtemps, l’apanage du département IT, la cybersécurité est aujourd’hui une préoccupation partagée par l’entreprise dans son ensemble. Elle est devenue l’une des priorités de la fonction marketing qui intervient au croisement de la transformation digitale, des innovations technologiques, de l’environnement économique et concurrentiel, et bien sûr de la relation client.

L’entreprise est la cible de menaces et de piratages répétés à l’échelle mondiale dont les effets peuvent être particulièrement préjudiciables : 92% d’entre elles reconnaissent avoir fait l’objet d’attaques à plusieurs reprises (1). Fonction pivot entre l’entreprise et ses clients, le marketing est au cœur des enjeux d’une cybersécurité qui figure dorénavant parmi ses objectifs premiers au même titre que la génération de leads. Avec, par conséquent, une problématique nouvelle : la protection de l’information et de la marque digitale.

Le marketing, gardien des données clients

Les responsables marketing sont depuis longtemps sensibilisés aux risques liés à la perte des informations commerciales confidentielles ou sensibles. Pour autant, ils sont aujourd’hui face à une menace plus grande, liée à la multiplication des technologies connectées, telles que le stockage dans le Cloud et le partage mobile, et à l’omniprésence des innovations dans les solutions digitales.

Le marché français de la data à l’usage du marketing pèse aujourd’hui 1,7 milliard d’euros (2) et les dispositifs intégrant le potentiel de la donnée se développent. L’objectif : décrypter les comportements et les centres d’intérêt des clients, personnaliser toujours plus les parcours clients, traiter et cibler les prospects, et optimiser les campagnes marketing.

Gage de performance et de confiance

Si les technologies analytiques, fondées sur le big data, offrent de nouvelles possibilités en termes de protection des données et de prévention de cyberattaques, elles représentent aussi une « opportunité » pour les cybercriminels qui peuvent accéder à une quantité massive d’informations et de données clients… « patrimoine » du marketing ! Dans ce contexte, la protection et la sécurité des données est devenue un enjeu de performance et un gage de confiance à chacune des étapes de la relation client, depuis le recueil de l’adresse e-mail jusqu’à la demande de désabonnement.

Collaboration et partage des pratiques de sécurité

La fonction marketing est donc particulièrement impactée par le règlement général sur la protection des données (RGPD). Par sa transversalité, elle a un rôle décisif à jouer dans le partage des informations, des pratiques de sécurité et des outils de collaboration : mise à jour des applications, des logiciels et des comptes utilisateurs, modification régulière des mots de passe, formation des équipes.

Plus largement, les équipes marketing sont garantes de la stratégie de protection de la marque digitale – et de son évolution – auprès des collaborateurs et vis-à-vis des partenaires, fournisseurs, réseaux de revendeurs et distributeurs associés à la marque. De leur capacité à mieux encadrer le traitement des données dépend la relation de confiance instaurée avec les clients.

(1) Source : Enquête OpinionWay pour le CESIN (2017)

(2) Source : Mediapost Communication et BVA Limelight (janvier 2018)